Home / Economie / Zimbabwe- Divorce de Grace Mugabe: ce qu’il s’est réellement passé

Zimbabwe- Divorce de Grace Mugabe: ce qu’il s’est réellement passé

Plusieurs médias ont repris une information selon laquelle Grace Mugabe aurait entamé une procédure de divorce à la suite de la démission de son mari, Robert Mugabe, après 37 ans à la tête du Zimbabwe. Une rumeur totalement infondée selon l’entourage du président.

La démission contrainte de Robert Mugabe a-t-elle eu raison de son mariage ?

Depuis lundi, une rumeur selon laquelle l’ex-Première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, aurait demandé à divorcer de l’ancien président Robert Mugabe, poussé à la démission après 37 ans de règne, circule sur le web, reprise par plusieurs grands médias.

Tout est parti d’un article de l’agence de presse APRNEWS qui cite « des sources proches de la famille », ainsi qu’un certain « porte-parole de la magistrature », un dénommé Lawrence Brown. Ce dernier aurait indiqué « que la procédure de divorce étaient en cours », ajoutant au passage que « si les deux parties étaient d’accord, elles pourraient se séparer en un mois environ ».

Fake news

La raison de ce prétendu froid conjugal ? Selon les fameuses sources proches de la famille citées par APRNEWS, Grace Mugabe « a été très bouleversée après que son mari a abandonné le pouvoir à son vice-président évincé ». « Les effets de la perte du pouvoir de Robert Mugabe ont atteint son lien matrimonial scellé depuis 21 ans avec Grace Murufu », annonce l’article en introduction.

Contacté par Jeune Afrique, George Charamba, le porte-parole de l’ancien président du Zimbabwe, a contesté ces allégations. « Nous ignorons d’où cette information est partie. Je n’ai même pas connaissance qu’un Lawrence Brown soit porte-parole de la magistrature. C’est un canular, ou une ‘fake news’, appelez cela comme vous voulez mais Grace Mugabe n’a pas demandé le divorce », a-t-il réagi.

Une source officielle au ministère zimbabwéen de la Justice, jointe également par Jeune Afrique, a assuré « ignorer l’existence d’une personne nommée Laurence Brown » au poste de porte-parole de la magistrature.

« Gucci Grace », de la Namibie à Dubaï

L’agence de presse APRNEWS n’en est pas à son coup d’essai. Elle a notamment relayé ce lundi la rumeur selon laquelle un agent retraité de la CIA avait confessé avoir tué l’ancienne icône du reggae Bob Marley. Information depuis vérifiée et démentie par le quotidien français Le Monde. Le prétendu divorce du couple Mugabe est la dernière rumeur d’une longue série au sujet de l’ex-Première dame, après la transition politique au Zimbabwe au cours du mois de novembre. Période où Grace Mugabe a tour à tour été annoncée en Namibie, au Botswana, à Dubaï et en Malaisie.

Surnommée « Disgrace » ou « Gucci Grace » en raison de son penchant pour le luxe, détestée pour ses ambitions présidentielles, Grace Mugabe convoitait la succession de son mari. Elle s’est ainsi retrouvée en conflit ouvert avec Emmerson Mnangagwa, alors vice-président du pays. Robert Mugabe a fini par lui céder, le 6 novembre, limogeant son numéro 2 et déclenchant ainsi, sans le savoir, sa chute le 21 novembre.

jeuneafrique.com

Check Also

Mansour Elimane Kane, ministre du Pétrole: « Nous n’avons plus de temps à perdre avec les petites compagnies qui vont trouver puis chercher à revendre »

Après la révision du code pétrolier qui est en cours, le Sénégal ne va plus …

Côte d’Ivoire: crash d’un hélicoptère à Abidjan, plusieurs personnes…

Abidjan a été le théâtre d’un accident grave et spectaculaire ce jeudi 14 décembre au …

La Gambie dément avoir signé un accord pour faire renaître « un empire russe » sur ses terres

L’empire des Romanov ne renaîtra pas sur les terres gambiennes. Les autorités de Banjul ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *