Home / Faites-Divers / Statut de Jérusalem : la communauté internationale inquiète de la décision de Trump

Statut de Jérusalem : la communauté internationale inquiète de la décision de Trump

La décision annoncée de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et d’y installer à terme l’ambassade américaine inquiète au plus haut point la communauté internationale. Benjamin Netanyahou est, lui, resté discret.

Donald Trump devrait reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël mercredi 6 décembre, rompant avec des décennies de diplomatie américaine et internationale, et ce malgré les mises en garde de toutes parts contre le risque d’une flambée de violences. Après la « préoccupation » exprimée dès lundi par le président français, Emmanuel Macron, la communauté internationale s’inquiète de la décision du président américain.

De la Chine au Vatican, les réactions ont fusé. Pékin, « inquiète », a dit craindre une « escalade des tensions » dans la région. « Toutes les parties concernées doivent avoir à l’esprit la paix et la stabilité régionales, être prudentes dans leurs actions et leurs déclarations, éviter de saper les bases d’une résolution de la question palestinienne », a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Même « préoccupation » au Royaume-Uni : « Nous pensons que Jérusalem devrait, évidemment, faire partie d’une solution définitive (au conflit) entre Israéliens et Palestiniens, une solution négociée », a insisté le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson, avant de préciser : « Nous-mêmes n’avons pas l’intention de déplacer notre ambassade ».

Le pape François, qui s’est entretenu mardi avec le président palestinien, Mahmoud Abbas, a également appelé à faire preuve de « sagesse et prudence ». « Je ne peux taire ma profonde inquiétude pour la situation qui s’est créée ces derniers jours. […] Jérusalem est une ville unique, sacrée pour les juifs, les chrétiens et les musulmans, qui y vénèrent les Lieux saints de leurs religions respectives, et elle a une vocation spéciale pour la paix », a déclaré le pontife argentin devant des milliers de fidèles au Vatican. « J’adresse un appel vibrant pour que tous s’engagent à respecter le statu quo de la ville, en conformité avec les résolutions pertinentes de l’ONU. »

L’envoyé spécial de l’ONU au Proche-Orient, Nikolaï Mladenov, a justement rappelé depuis Jérusalem que le statut futur de la ville devait faire l’objet de négociations « avec Israël et les Palestiniens assis côte à côte ».

Source: France 24

Commentaires

commentaires

Check Also

Mansour Elimane Kane, ministre du Pétrole: « Nous n’avons plus de temps à perdre avec les petites compagnies qui vont trouver puis chercher à revendre »

Après la révision du code pétrolier qui est en cours, le Sénégal ne va plus …

Côte d’Ivoire: crash d’un hélicoptère à Abidjan, plusieurs personnes…

Abidjan a été le théâtre d’un accident grave et spectaculaire ce jeudi 14 décembre au …

La Gambie dément avoir signé un accord pour faire renaître « un empire russe » sur ses terres

L’empire des Romanov ne renaîtra pas sur les terres gambiennes. Les autorités de Banjul ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *