Home / Politique / Pourquoi Macky sall aura un deuxième mandat: Présidentielle 2019  

Pourquoi Macky sall aura un deuxième mandat: Présidentielle 2019  

UNE COALITION POLITIQUE FORTE 
C’est un fait inédit: jamais dans l’histoire politique du Sénégal, une coalition de coalitions aussi forte n’a pu tenir pendant tout ce laps de temps, c’est à dire, 5 ans presque que Macky Sall est au pouvoir. Les analystes politiques ne s’y trompent pas qui analysent la longévité de Benno Bokk Yakaar comme la preuve du génie politique de Macky Sall. La modernité démocratique requiert autre chose qu’une vision et une gestion partisanes de la chose politique, Macky Sall a réussi là où Abdoulaye Wade avait échoué.

En quoi faisant ? En couvant et en développant cette majorité alternative qui pourrait lui permettre de gagner les élections législatives de juin 2017 et l’élection présidentielle en 2019. Car, malgré les soubresauts politiques, il ne fait aucun doute que l’Apr ira aux élections dans le cadre porteur de Benno bokk yakaar. Cette dernière coalition, composée d’une centaine d’organisations, est à même d’assurer des succès au President Macky Sall. N’en déplaise à ses détracteurs, la coalition Benno Bokk Yakaar prouve aujourd’hui qu’elle est une addition de volontés sincèrement orientées vers un compagnonnage durable.

En effet, toute coalition politique a son heure de vérité, proche ou lointaine. Le but de BBY étant de conquérir le pouvoir et de le conserver. En ce sens, le fameux Yonnu Yokkute rejoint Benno Bokk Yakaar à travers Macky 2012. La coalition au pouvoir a toujours été stratégiquement porteuse. Elle a été bâtie par des partis comme le PS, l’APR, l’AFP, la LD/MPT, le PIT, etc, et demeure électoralement une entité massive et dominante. Benno l’a prouvé lors du référendum et lors de l’élection des hauts conseillers des collectivités territoriales.

Pour porter le Président Macky Sall, Benno Bokk Yakaar a su construire une nouvelle alliance stratégique qui regroupe autour de leur leader, toutes les forces patriotiques et progressistes du pays. Quoi de mieux pour assurer à Macky Sall un deuxième mandat en 2019 ?

UN BILAN ECONOMIQUE FAVORABLE

La récente tournée économique effectuée par Macky Sall dans les régions de Kaolack, Kaffrine et Tambacounda est un baromètre de sa vision économique claire. Elle a permis de juger de la pertinence de ses choix stratégiques qui sont en train de transformer de manière structurelle le Sénégal des profondeurs, trop longtemps considéré comme le parent pauvre des politiques publiques, d’apprécier les résultats fort encourageants et de mieux ajuster les choix d’investissement. Les belles performances de l’agriculture, considérée comme le secteur moteur du Plan Sénégal Emergent (PSE), sont le fruit d’une politique mûrement réfléchie, d’une stratégie coordonnée et bien mise en œuvre.

En demandant également au gouvernement de travailler autour de l’émergence d’un label «Banane du Sénégal», et de l’amélioration de la productivité agricole, du stockage et de la conservation des productions, ainsi que leur commercialisation dans les meilleures conditions, le Président Macky Sall entend véritablement gagner, sous peu de temps, le pari de l’autosuffisance alimentaire. Au rythme où vont les choses avec l’éclairage public du village de Dialacoro, réalisé dans le cadre du PUDC, et l’inauguration de la centrale solaire de Bokhol, une première en Afrique sub-saharienne (hors Afrique du Sud), le Président Macky SALL va atteindre l’objectif de taux d’électrification rurale de 60% à l’horizon 2017-2020, et en même temps réussir sa révolution verte grâce au développement des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

Avec l’ambitieux programme de réaliser 221 km de réseau autoroutier en 2019, soit 50 km d’autoroute par an, le Sénégal est résolument engagé dans l’émergence. Sans compter la dynamique du pétrole et du gaz et les bons rapports des partenaires économiques du Nord. Avec une économie qui se transforme chaque jour, un peu plus dans le bon sens, une croissance inclusive consolidée avec un fort contenu social et une gouvernance qui nous rapproche des standards internationaux.

UNE DIPLOMATIE ECONOMIQUE

Depuis son accession à la magistrature suprême, le Président Macky Sall a décidé de faire de la diplomatie économique, une priorité et un fil conducteur de son mandat afin que nos outils diplomatiques et notre politique étrangère soient aussi mobilisés au service des entreprises et de l’investissement au Sénégal. Pour réussir son pari, le Sénégal est sur tous les fronts de la scène internationale où les enjeux de développement et d’investissement sont à l’ordre du jour. Le sommet pour le développement durable qui a précédé la conférence de Paris sur le climat ( COP 21 ) est illustratif de l’élan économique que Macky Sall veut donner à la diplomatie sénégalaise.

Dans son intervention devant l’Assemblée Générale, il a su décliner et défendre une vision et des objectifs dans le sens des intérêts de notre continent concernant toutes les questions relatives au développement durable : lutte contre la pauvreté, la faim, la santé et l’éducation, le travail décent et la croissance économique, les énergies propres et à un coût abordable, la lutte contre le changement climatique, la réforme de la Gouvernance financière , la lutte contre l’optimisation fiscale en Afrique ou la juste rémunération des matières premières.

S’il est de tradition que l’une des missions du ministère des Affaires étrangères est de promouvoir nos intérêts économiques, force est de constater que la diplomatie sénégalaise n’a pas toujours pu adapter ses objectifs, ses moyens et son organisation pour faire de l’enjeu économique une priorité et un projet politique. Par son activisme et son volontarisme, le Président Macky Sall s’emploie à insuffler un nouveau dynamisme avec une ténacité et une constance dans les choix de la diplomatie sénégalaise afin qu’elle soit aussi au service de l’entreprise et des investissements et développe un «réflexe économique».

C’est à dire une diplomatie orientée au redressement économique du Sénégal par un soutien aux entreprises sur les marchés extérieurs et capable de vendre la destination Sénégal auprès des investisseurs étrangers. Et cela s’est traduit notamment par une constante progression du stock des investissements directs étrangers (IDE) au Sénégal depuis deux ans.

Ces bons chiffres des investissements directs étrangers et l’évolution positive de notre classement par les différentes agences internationales (Doing Business, Forum Economique Mondial…), fruits de la démarche polymorphe du Président Macky Sall pour promouvoir une diplomatie moderne et offensive afin de faire face aux exigences de la coopération internationale dans une mondialisation de plus en plus accrue, vont contribuer de façon plus significative au développement économique du Sénégal et feront de nos ambassades et consulats, des «vitrines» permanentes pour attirer davantage les investisseurs

http://dakarpoz.com/

Check Also

Le service minimum reconduit à l’APS

Les travailleurs de l’Agence de presse sénégalaise (APS) ont décidé de la poursuite, jusqu’à lundi …

Kenya: Un homme accusé d’avoir « fait l’amour » à des chèvres

Partager sur Facebook Tweeter sur twitter Un Kényan a été accusé d’avoir eu des relations …

Cameroun: Samuel Eto’o réagit aux accusations de dépigmentation de la peau

Depuis quelques jours, Samuel Eto’o est au centre des débats sur les réseaux sociaux et, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *