Home / Justice / Pour Braconnage: Une superstar de Bollywood condamnée à 5 ans de prison

Pour Braconnage: Une superstar de Bollywood condamnée à 5 ans de prison

La superstar de Bollywood Salman Khan a été condamné jeudi à cinq ans de prison en Inde pour avoir illégalement abattu des antilopes protégées lors d’une chasse en 1998, a annoncé un avocat de la partie civile. « Le tribunal a donné cinq ans de prison et une amende de 10.000 roupies (125 euros) à Salman Khan. Le mandat d’arrêt est en préparation et il sera envoyé à la prison centrale de Jodhpur », grande ville du Rajasthan, a déclaré à la presse Mahipal Bishnoi, avocat d’une communauté locale partie civile dans le procès.

L’acteur de 52 ans – qui a plaidé non coupable – pourrait toutefois échapper une incarcération immédiate en faisant appel dans la foulée, ce qui aurait pour effet de suspendre la peine. Il défraye la chronique médiatique indienne depuis des années Habitué des scandales et des rôles de mâle dominant musculeux, Salman Khan défraye la chronique médiatique indienne depuis des années, sans pour autant sembler perdre en popularité auprès de ses dizaines de millions de fans.

Des centaines de policiers étaient déployés à l’extérieur du tribunal de Jodhpur pour contenir les admirateurs venus exprimer leur soutien à la star qui fait volontiers tomber la chemise dans ses films pour exposer ses abdominaux saillants. Les quatre autres célébrités de Bollywood – Ali Khan, Sonali Bendre, Tabu and Neelam Kothari – qui participaient à cette expédition de chasse en marge d’un tournage ont été relaxées faute de preuves.

7sur7.be

Commentaires

commentaires

Check Also

Entendu par le Doyen des juges: Assane Diouf plaide coupable …

Hier, devant le doyen des juges Samba Sall, l’insulteur public numéro 1, Assane Diouf a …

Rapatriement: Les deux prisonniers de Guantanamo sont rentrés en Libye, hier

C’est fait! Les célèbres prisonniers de la prison de Guantanamo que le Sénégal avait accueillis …

SAR: Locafrique somme la Direction de s’expliquer sur le trou de…

La Société africaine de raffinage(SAR) n’est pas encore sortie de la zone de turbulence malgré …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *