Home / Economie / Pour 26 milliards Fcfa, Cheikh Amar menacé d’expulsion…

Pour 26 milliards Fcfa, Cheikh Amar menacé d’expulsion…

heikh Amar va répondre à la justice lundi prochain pour défaut de paiement de ses loyers, rapport le journal En Quête, consulté par Actunet. A cet effet, un commandement d’assignation en expulsion lui est déjà servi. Il est donc sous le coup d’une expulsion de l’immeuble qui abrite le siège de son entreprise.

C’est en janvier 2007 qu’il a occupé le bâtiment en question. Pour les premiers mois, tout se déroulait très bien, selon la plaignante. Cheikh Amar respectait toujours ses engagements. Mais depuis le mois d’octobre, les relations entre le « milliardaire » et son bailleurs se détériore.

Aujourd’hui, c’est une somme de 26 milliards 400 millions Fcfa que la plaignante réclame à Amar devant le tribunal. C’est l’équivalent de trois mois de loyers.

La plaignante a acquis cet immeuble suite à un prêt à la Banque de l’habitat du Sénégal. Elle est actuellement acculée par la structure financière à qui elle doit verser 10 millions Fcfa par mois.

« Je me demande s’il (Cheikh Amar) n’est pas en train d’orchestrer tout ça pour provoquer la saisie de l’immeuble par la banque. En effet, j’ai appris qu’il est allé à la banque pour leur dire qu’il est intéressé par l’immeuble », a dit la dame qui a quitté les Etats-unis pour venir régler ce problème.

actunet

Check Also

Mansour Elimane Kane, ministre du Pétrole: « Nous n’avons plus de temps à perdre avec les petites compagnies qui vont trouver puis chercher à revendre »

Après la révision du code pétrolier qui est en cours, le Sénégal ne va plus …

Côte d’Ivoire: crash d’un hélicoptère à Abidjan, plusieurs personnes…

Abidjan a été le théâtre d’un accident grave et spectaculaire ce jeudi 14 décembre au …

La Gambie dément avoir signé un accord pour faire renaître « un empire russe » sur ses terres

L’empire des Romanov ne renaîtra pas sur les terres gambiennes. Les autorités de Banjul ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *