Home / Sport / Le PSG surclasse encore Monaco en finale de la Coupe de la Ligue

Le PSG surclasse encore Monaco en finale de la Coupe de la Ligue

Le Paris-SG a remporté ce samedi à Bordeaux sa cinquième Coupe de la Ligue d’affilée en dominant largement l’AS Monaco (3-0), comme l’an dernier. Cavani s’est distingué avec un doublé.

Le match : 3-0

Si le PSG ne fait pas encore partie des cadors européens, il est sans conteste un ogre en France. Il l’a prouvé en remportant la Coupe de la Ligue pour la cinquième année de suite, un record évidement dans cette compétition, tout comme ses huit titres depuis la création de l’épreuve en 1994.
Le film du match

Paris a dominé Monaco ce samedi au Matmut-Atlantique de Bordeaux (3-0) s’assurant déjà -sauf catastrophe- un doublé (17 points d’avance sur l’ASM en Ligue 1 avec un match en plus) tandis que la Coupe de France semble aussi lui tendre les bras.

Comme l’an passé, Monaco a très mal débuté. La saison dernière, les joueurs du Rocher avaient encaissé un but Draxler dès la 4e minute. Ce samedi soir, Glik a concédé un penalty dès la 5e minute, transformé trois minutes plus tard par Cavani après consultation de la vidéo (lire par ailleurs).

Paris a dominé la première période mais s’est surtout montré très efficace lors des 45 premières minutes. Deux de ses trois tirs cadrés ont fini au fond des filets. Parfaitement servi par Mbappé, Di Maria a marqué le deuxième but parisien dès la 21e minute. On pensait la finale pliée, mais Rony Lopes s’est procuré une énorme occasion qui aurait pu relancer le suspense et Monaco. Son piqué a fini à côté du but de Trapp (34e). Falcao a aussi cru réduire l’écart. Son but de la tête, sur un centre de Lopes, a été refusé… après utilisation de la VAR.

À la mi-temps, Jardim a tenté un coup tactique en sortant Tielemans et en associant Jovetic à Falcao en attaque. Mais c’est encore Rony Lopes, malchanceux, qui a trouvé la transversale (57e) devant une tribune monégasque quelque peu désabusée. Quant à Jovetic, il a attendu 25 minutes pour déclencher sa première frappe, aisément captée par Trapp (71e) avant de disparaitre de nouveau. L’entrée d’Adama Diakhaby (73e), un troisième attaquant monégasque, n’a rien changé. L’ASM, qui a perdu Moutinho sur blessure (78e), n’a pas su marquer et a même encaissé un troisième but par Cavani sur un nouveau service de Mbappé (85e). Paris était décidément trop fort cette année encore.

Le joueur : Mbappé fait pleurer son ex

Battu en finale l’an dernier avec Monaco en finale de la Coupe de la Ligue, Kylian Mbappé tenait à accrocher ce trophée à son palmarès. L’attaquant du PSG a tout fait pour cela et a réalisé un match exceptionnel. Dès la 2e minute, il a pris de vitesse Raggi sur le côté droit avant de centrer dans les bras de Subasic. Certains supporters de Monaco, qui n’ont visiblement pas digéré son départ, l’ont insulté, mais cela n’a pas déconcentré Mbappé qui a obtenu un penalty -validé par la vidéo- dès la 5e minute à la suite d’une faute de Glik.

À la 21e minute, d’une somptueuse ouverture, il a trouvé Angel Di Maria, auteur du deuxième but parisien. S’il ne s’est pas trouvé en position de marquer en première période, il aurait pu délivrer une deuxième passe décisive pour Cavani alors qu’il avait permuté avec Di Maria et s’était retrouvé à gauche. Mais l’Uruguayen n’a pas cadré sa frappe (35e). En seconde période, il s’est signalé par un face-à-face perdu contre Subasic (58e) puis, deux minutes plus tard, sa tentative a longé le but du gardien monégasque. En fin de rencontre, il a servi Cavani pour le 3e but parisien. Il a logiquement été élu homme du match.

Le fait : la VAR utilisée à deux reprises

?Dès la 5e minute, Clément Turpin a fait appel à l’assistance vidéo à l’arbitrage(VAR). Il s’agissait de savoir si Glik avait bien fait faute sur Mbappé, même si cela paraissait évident, même à vitesse réelle. Trois minutes (de flottement) après la faute, Cavani a transformé le penalty accordé par l’arbitre. À la 37e, rebelote. Cette fois-ci, pour invalider un but de Falcao. Le Colombien a été signalé hors jeu sur le centre de son coéquipier Rony Lopes. Une décision qui va faire débat, notamment sur l’angle utilisé pour justifier cette décision, les télespectateurs n’ayant paseu le droit à une image évidente.

 

Check Also

Le PSG exclu de la Ligue des Champions?

Partager sur Facebook Tweeter sur twitter Le Paris Saint-Germain défendra son cas vendredi au siège …

Modou Lô sera poursuivi en justice s’il…

Partager sur Facebook Tweeter sur twitter Pape Thialiss Faye met en garde  Modou Lo s’il …

Equipe nationale du Sénégal L’attaque inquiète à deux mois du Mondial

Crédits Images: Sénégal-Football L’équipe du Sénégal a certes assuré l’essentiel, lors des éliminatoires, en se …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *