Home / International / Donald Trump ridiculisé par un hacker belge

Donald Trump ridiculisé par un hacker belge

Un ancien tweet du nouveau président américain renvoie désormais vers une vidéo sur YouTube le tournant en dérision. Le « hacker éthique » flamand Inti De Ceukelaire a encore frappé. Quelques jours après avoir affirmé avoir eu accès aux numéros de GSM de politiques et célébrités flamands, le jeune homme de 21 ans a réussi à modifier un ancien tweet de « POTUS45 ».

Dans ce tweet posté le 11 avril 2012, le magnat de l’immobilier annonçait qu’il tiendrait le lendemain un discours au Centre des congrès de San José sur le premier « National Achievers Congress » (NAC). Outre cette annonce, le milliardaire avait ajouté un lien vers le site de ladite conférence.

Trump, Poutine et les prostituées Mais depuis la nuit dernière, ce lien renvoie désormais vers une vidéo potache avec en fond sonore une chanson traditionnelle du Carnaval d’Alost sur des prostituées russes. Donald Trump et le président russe Vladimir Poutine y sont tournés en ridicule.

 

De Ceukelaire a expliqué à Het Laatste Nieuws avoir eu cette idée suite au débat sur les fausses informations sur le net relayées notamment par les partisans de Trump durant la campagne. Le jeune homme a donc épluché la timeline du compte Twitter du nouveau locataire de la Maison Blanche à la recherche de liens vers des sites web expirés. Arrivé au 11 avril 2012, le hacker s’est aperçu que le nom de domaine de la conférence en question, nac2012.com, n’était plus usité et donc libre de tout achat. Dix euros pour se moquer de l’homme le plus puissant du monde De Ceukelaire révèle le prix qu’il a payé pour se l’offrir. « J’ai pu l’acheter pour dix euros.

Pour ce prix-là, vous n’hésitez pas à manipuler un message de l’homme le plus puissant du monde », rigole-t-il. « Rien d’illégal » Pour autant, le jeune Alostois ne craint pas voir débarquer le FBI devant sa porte. « Je n’ai rien fait d’illégal », rappelle-t-il. « J’ai simplement acheté un nom de domaine et j’en ai fait ce que je voulais. » À l’heure d’écrire ces lignes, le fameux tweet est toujours accessible. Pas sûr qu’il le restera encore longtemps alors que le soleil s’apprête à se lever sur l’Amérique, et sur le 1600 Pennsylvania Avenue plus précisément. Voici donc une capture d’écran du tweet ainsi que la vidéo, juste au cas où…

 

7sur7.be

Check Also

Afrique du Sud : des « malversations » sur le dos de Mandela

Partager sur Facebook Tweeter sur twitter Des responsables ont été accusés d’avoir détourné et gaspillé …

Sommet de l’UE à Bruxelles: affaiblie, Merkel va s’abstenir de toute initiative

Un sommet européen s’ouvre ce jeudi 14 décembre à Bruxelles. Comme lors du précédent, il …

États-Unis : À 6 ans, il devient multimillionnaire grâce à…

Il a 6 ans mais gagne déjà plusieurs millions de dollars. Avec sa chaîne « Ryan …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *