Home / Contribution / Cri du coeur (par Aminata DJIGO)

Cri du coeur (par Aminata DJIGO)

Pour bon nombre de sénégalais le Président Macky SALL incarne l’engagement, une capacité d’indignation, la bravoure et la fidélité dans l’amitié et tout cela renvoie au Foulaa ak Fayda, Jom, Kersa et la Téranga qui constituent le socle de la culture sénégalaise. Comme l’a dit Senghor « culture c’est ce qui reste quand on a tout oublié ».

L’autre raison pour laquelle beaucoup de sénégalais ont adhéré à la personnalité du Président Macky SALL est qu’à un moment donné il a cristallisé l’espoir et l’espérance des communautés sénégalaises. Le concept « Yaakaar » dans notre culture et nos langues dépasse la notion de développement économique et social, il est plus profond. En confiant au Président Macky Sall les rennes de notre pays les sénégalais lui ont aussi confié notre substrat collectif, c’est-à-dire toutes valeurs auxquelles nous tenons et qui font de nous ce que nous sommes. Ce qui nous vaut cette appellation « l’exception sénégalaise ».

Les politiques publiques mise en œuvre par le Président Macky SALL : les bourses familiales, le PUDC, la CMU ont fini de mettre en exergue sa vision basée sur l’équité, la solidarité et le partage. Le concept de redistribution équitable des ressources du Sénégal à toutes ses filles et fils, que l’on naisse à Fongolembi ou à Dakar on est tous d’égale dignité. C’est la première fois et avec moi certes beaucoup d’hommes et de femmes de ma génération qu’on a eu le sentiment que celui qui était le Président de la République nous ressemblait : issu de famille modeste comme nous, étant un pur produit de l’école sénégalaise comme nous. Il a travaillé, il s’est battu, il s’est engagé pour au bout du compte arriver au sommet.

Le parcours du Président de notre parti a sans nul doute contribué au marqueting de l’APR, ce qui a séduit les sénégalais c’est que l’APR est un Parti dont le socle est l’Amitié et cimenté par des valeurs. C’est d’abord et avant tout un groupe d’amis qui à un moment donné a mis en avant sa capacité d’indignation sur ce qui lui apparaissait comme étant une situation injuste. A un moment donné de l’histoire de notre Parti des hommes et femmes ont renoncé aux privilèges et aux honneurs au nom des Valeurs. Rien ne pourra effacer la légitimité historique de ceux et celles qui les premiers ont fait le choix d’accompagner le Président Macky SALL dans son combat. Pour autant l’APR  est devenue un patrimoine commun appartenant à ces milliers de sénégalais qui se reconnaissent dans la vision de son excellence le Président Macky SALL. Que l’on n’y trompe pas la politique c’est aussi l’art de la Séduction.

Ces valeurs de paix, de solidarité, de tolérance, de discipline font que dès le premier tour déjà l’APR avait déjà séduit plus de26% de nos compatriotes et le deuxième tour a été un plébiscite. Personne je dis bien personne n’a le droit de scier la branche où repose le « Yaakaar » de millions de sénégalais ,qui à juste titre pensent qu’avec un deuxième mandat le Président Macky SALL pourra achever ce qu’il a entamé : accès à l’eau potable pour les populations vulnérables, l’éducation de qualité pour tous et surtout faire de notre l’agriculture le moteur de la croissance.

Par des querelles intestines et souvent puériles nous sommes en train saper la branche sur laquelle nous sommes assis. C’est la lecture que je fais de ce qui se passe en ce moment à l’APR : au sommet de notre parti que des responsables de haut niveau attaquent de façon frontale un des piliers de l’APR, de surcroît ami du Président Macky SALL est tout simplement indigne de nos valeurs. Le Président Macky SALL a, à plusieurs reprises et de façon publique revendiqué son amitié et son attachement à Harouna DIA. L’histoire retiendra que c’est Harouna DIA qui à un moment crucial de la vie de notre parti a pris fait et cause pour le Président Macky SALL. Votre devoir est de cimenter cette amitié car elle fait aussi parti des charmes de notre parti. C’est un DUO redoutable que nous envient tous nos adversaires, en plus c’est une machine à gagner des élections, les unes après les autres. A défaut respectez ce valeureux et digne fils du Sénégal : d’une humilié déconcertante et d’une générosité de cœur et d’esprit à vous couper le souffle.

Ce qui étonne le plus les sénégalais c’est d’avoir le sentiment que ces attaques ont été savamment orchestrées et planifiées non pas par des militants de base mais par des responsables de la première heure, en agissant de la sorte ce n’est pas Harouna Dia qu’on fragilise mais plutôt l’APR car nous donnant l’impression d’une armée mexicaine. N’oublions jamais que dans « le YAAKAAR » des sénégalais, l’assainissement des pratiques politiques figure en bonne place et que l’amitié est sacrée dans la culture sénégalaise. Les pères fondateurs du Fouta ont dû sursauter dans leurs tombes ; Fouta terre d’islam, symbole du « Teddougal et du Soutoura », cette Terre bénie attend de ses filles et fils d’autres pratiques.

Un parti c’est une structure, il a une dimension élective car sa raison d’être est de gagner des élections mais il a aussi une dimension affective émotionnelle et relationnelle. C’est cela le Patrimoine de notre Parti personne je dis bien personne n’a le droit de le détruire. Notre vision est que ce parti doit survivre aux deux mandats du Président Macky SALL et que nous puissions le léguer à ces milliers de jeunes de l’APR qui se battent tous les jours pour élargir les bases du Parti. Je vois d’ici de petits sourires au coin, tout en me lisant sont en train de se demander qui est cette parfaite inconnue dans le parti et qui se permet, oui je suis comme ces milliers de sénégalais qui n’étaient pas là au début de cette aventure exceptionnelle qu’est l’APR mais qui après ont pensé qu’ils pouvaient apporter leur contribution à l’édifice, ce Yaakaar que Président Macky SALL a décliné en vision : « Un Sénégal émergent en 2035 »

A la question d’une journaliste lui demandant « il fait quelle heure dans votre vie » l’intellectuel Sénégalais Felwine SARR l’un des plus brillant de sa génération répond : « il est midi, le soleil est zénith, là où l’arc est le plus chaud » J’ai envie de faire mienne cette réponse de notre compatriote, l’APR est aussi au zénith, c’est certes une place prestigieuse, mais difficile, c’est un  tournant, une opportunité, nous devons renoncer aux luttes inutiles, aux confrontations puériles, à l’arrogance pour nous aller vers une conscience plus élevée.

Aminata DJIGO, Membre CCR,  

2ème Vice-Président Conseil Départemental de Tambacounda

Check Also

Audiovisuel: Comment canal recolonise l’audiovisuel dans l’impunité totale (Par Mamadou Dia)

Le marché gabonais de la télévision numérique et d’Internet va connaître au cours des prochaines …

Crise Yavuz Selim :  Une Opportunité pour l’Ecole Sénégalaise

L’expérience de l’école Yavuz Selim où enseignants et parents d’élèves ne veulent pas que l’état …

Cette drôle de candidature de Barth (Cheikh Sadibou SEYE)

Comme tout le monde, c’est à travers les réseaux sociaux que j’ai eu vent de …

2 comments

  1. mouhamadou cissokho

    Merci coordonatrice pour ces mots qui mérites d’être analysé et afin que nous continuions de préserver la cohésion de notre parti . Harouna Dia a rempli avec brio sa part de responsabilité dans l’accection au pouvoir rien que pour ça nous lui devons respect et considération .De Mouhamadou Cissokho

  2. Mashallah! Beau texte. Vous faites notre fierté Maman.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *