Home / Culture / Brésil: les télénovelas ont-elles un problème avec les Noirs?

Brésil: les télénovelas ont-elles un problème avec les Noirs?

Polémique au royaume des « novelas », ces séries télévisées, dont les Brésiliens sont friands. La principale chaîne de télévision du pays se voit reprocher d’avoir « oublié » de recruter des acteurs noirs pour sa dernière « novela » à succès, « Segundo Sol ».

La Globo, la première télévision du pays, a reçu une mise en garde envoyée par le ministère public, pour un manque de représentation raciale dans sa dernière novelaSegundo Sol est un drame familial, situé dans la région de Bahia, l’une des plus noire du pays, fortement marqué par l’esclavage. Pourtant la plupart des personnages principaux ont la peau blanche. Sur les 26 acteurs, trois à peine sont afro-descendants, Noirs ou métis, alors qu’ils représentent près de la moitié de la population.

Les télénovelas, miroir de la société brésilienne

Diffusé en prime time depuis mi-mai, la novela provoque l’engouement au Brésil. Et la polémique. D’autant plus que le pays célèbre cette année l’anniversaire des 130 ans de l’abolition de l’esclavage. Cette discrimination est un problème récurrent à la télévision brésilienne. Les novelas sont extrêmement populaires, leurs audiences sont toujours élevées, mais elles ont souvent été critiquées pour véhiculer de nombreux préjugés. Et de se comporter en miroir de la société brésilienne : inégalitaire et discriminante. La chaine Globo va cette fois devoir répondre à la justice, qui exige que la présence d’acteurs et d’actrices noirs soit augmentée dans le casting de la novela.

Commentaires

commentaires

Check Also

Pluies diluviennes : Boun Abdallah Dionne en Côte d’Ivoire

Le Premier ministre du Sénégal, Mahammed Boun Abdallah Dionne, est à Abidjan (capitale ivoirienne) pour …

Le prochain album international d’Oumar Pène bientôt sur le marché

 Le chanteur Oumar Pène, leader du Super Diamono annonce avoir commencé depuis deux ans à travailler …

Droits de retransmissions du mondial 2018: La FIFA s’en mêle

Malgré l’intervention du Premier ministre, Mahammad Dionne, qui avait convoqué les parties pour siffler la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *