Home / Politique / Abdoulaye Wade, tête de liste aux législatives du 30 juillet 2017 ?: le plan caché de l’opposition

Abdoulaye Wade, tête de liste aux législatives du 30 juillet 2017 ?: le plan caché de l’opposition

  Obliger le Président Macky Sall à vivre la cohabitation. C’est le pari qu’ambitionne l’opposition. Sur ce registre précis, elle travaille à faire de Abdoulaye Wade, la tête de liste d’une frange importante d’acteurs politiques qui s’opposent au pouvoir du Président de l’Apr.

Résultat de recherche d'images pour "Abdoulaye Wade"

« Nous travaillons à faire de Me Abdoulaye Wade, notre tête de liste lors des législatives de 2017 ; les concertations sont très avancées ». La confidence est d’un homme au cœur de tout ce qui se trame dans l’entourage du prédécesseur du Président Wade. Et notre interlocuteur s’empresse d’ajouter : « la présence de Wade sur une liste, a valeur de symbole. Elle peut faire peur au régime actuel. En outre, elle est source de motivation pour bon nombre d’électeurs qui s’identifient encore à lui ». Grande a été la tentation de lui demander si Wade agréait cette liste, s’il y aurait d’autres fortes personnalités, notre source précise : « dans cette liste, notre ambition est d’y voir figurer des ténors de l’opposition comme Idrissa Seck, Malick Gackou, Pape Diop, Cheikh Bamba Dieye, Abdoulaye Baldé Mamadou Diop Decroix, entre autres. La liste n’est pas exhaustive. Nous sommes en pourparlers ».

L’opposition a certainement compris que la seule stratégie qui vaille, est de faire bloc contre le pouvoir du Président Macky Sall. Ce dernier est en train de dérouler ce qu’on pourrait appeler prosaïquement la « Grande Offensive de Neutralisation des Adversaires Potentiels » ou GONAP. Les opposants en ont la claire conscience comme le disait Lénine : « à une force organisée, il faut opposer une force organisée. Les législatives qui auront lieu probablement le 30 juillet 2017 seront âprement disputées. D’ores et déjà, Khalifa Sall a annoncé la couleur. L’homme se dit déterminé à en découdre avec certains socialistes de même avec le « Macky ». Il s’y ajoute qu’Abdoul Mbaye (interdit de meeting à Matam) et Ousmane Sonko et Cie se préparent sous des angles différents pour aller à l’assaut de Benno Bokk YAkar.

On se rappelle que lors de sa dernière sortie à Paris, Me Abdoulaye Wade avait invité l’opposition à « s’organiser davantage avec audace » pour remporter fortement les législatives de 2017. Si cette situation arrivait à se produire, nul doute que le Président Macky, président de la coalition Benno Bokk Yakar, subirait le diktat de l’opposition. Ce qui conduirait peut être à une proposition de loi pour l’amnistie de Karim Wade qui même gracié, est toujours en prison. Nous n’en sommes pas encore là. Nous sommes à l’état d’hypothèse. Au Sénégal, les coalitions se heurtent souvent à des combats d’ego et au choc des ambitions. Tout compte fait, la politique dans notre pays, à sa dynamique propre qui résiste aux principes les plus sacrés et aux convictions les plus profondes. Pour le moment, donnons du temps au temps. Là est la certitude de tous les jours.

Source : Direct Infos

Check Also

Election des membres du Cd de la FSA: L’Ag transformée en foire d’empoigne

Ouverte samedi à 10h, l’Assemblée générale de la Fédération sénégalaise d’athlétisme (FSA), s’est prolongée jusqu’aux …

FIDAK: Un guichet unique ouvert aux usagers

Partager sur Facebook Tweeter sur twitter Le Centre international de commerce extérieur du Sénégal (CICES) …

Afrique du Sud : Jacob Zuma quitte la tête de l’ANC en déplorant son déclin

Partager sur Facebook Tweeter sur twitter Le très controversé président sud-africain Jacob Zuma a ouvert …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *